Présentations

La découverte :

Le plus simple sans doutes quand on veut se rendre à l’Auberge des Crètes, c’est de prendre la direction de Dinant, puis de parcourir la jolie petite route qui serpente sur une poignée de kilomètres vers Falmignoul, un charmant village un peu à l’écart, qui a su préserver son caractère authentique. On monte une rue en pente, et on tombe tout d’un coup sur une grande maison tout en longueur, avec sa façade typique de la région, en solides moellons de calcaire et pierres bleues, d’une élégance rustique, bien campée sur son socle agrémenté de fleurs et de verdure, où quelques tables et chaises invitent déjà à s’y arrêter.

Une maison qui abrite à la fois un restaurant, le Saint Paulien, et un petit hôtel de charme, l’Auberge des Crètes.

Une nouvelle vie, une nouvelle équipe :

Honorablement connue et appréciée dans la région depuis longtemps. Cette maison s’était assoupie, fermée depuis plusieurs mois quand quelqu’un a eu pour elle un coup de cœur.

Une jeune cheffe aux commandes :

Celle qui a rendu possible cette résurrection, c’est une jeune cheffe de 29 ans, Prescilie Pauwels. Une jeune femme pétillante, au caractère franc et décidé, pour qui exercer ce métier a toujours été une évidence, même si le chemin a parfois été difficile. D’abord apprentie, gravissant ensuite les étapes, Prescilie n’aura de cesse de se perfectionner, surtout au contact de Stéphanie Thunus, restaurant Au Gré du Vent à Seneffe. Jusqu’à devenir la seconde en cuisine, une grande responsabilité dans un établissement ayant une étoile Michelin.

Une cuisine du cœur, qui a du caractère :

Il ne faut pas s’y tromper : derrière son sourire communicatif et son apparente timidité, Prescilie est quelqu’un de décidé, d’énergique, qui ne calcule ni ses heures ni son travail, une vraie passionnée qui propose une cuisine qui a du caractère, de la personnalité.

Ces attentions qui font la différence :

Quoi de plus agréable que de se faire gâter quand on est à table ?

L’auberge des Crêtes est un de ces endroits, qui deviennent rares, où l’on a la garantie du fait maison, des desserts jusqu’au pain, en passant bien sûr par les amuses-bouche et les petites gourmandises accompagnant le café ou thé. Sans oublier un fameux petit déjeuner pour les clients qui ont dormi sur place. Un vrai bonheur !